Les tapis des femmes berbères Beni Ouarain

Difficile d'imaginer des femmes plus réservées que les femmes berbères Beni Ouarain. Encore aujourd’hui, au Maroc, les Berbères conservent des traditions très anciennes. Dans une famille marocaine, les femmes ne se découvrent pas devant une personne extérieure à la famille. C'est encore plus vrai chez les Berbères, où les femmes prennent leur repas entre elles, dans une pièce séparée de celle des hommes.

Découvrez notre offre de tapis Beni Ouarain à bas prix

Au sein des tribus Beni Ouarain marocaines du Moyen Atlas, la tradition s'est ainsi perpétuée, pas seulement au niveau des rapports sociaux. L'artisanat berbère s'est maintenu activement au cours des siècles, sans interruption. Il faut dire que les artisans réalisent des objets essentiels à la vie quotidienne. Ce ne sera pas une surprise si vous considérez que 80% de l'artisanat marocain est consommé localement. Ce pourcentage n'est pourtant pas commun à tous les objets artisanaux. Il en est un qui s'exporte davantage, considéré comme un luxe au Maroc. Le tapis Beni Ouarain se destine plus souvent à l'export qu'aux salons marocains.

Tapis Beni Ouarain

Dire que ce tapis remporte un franc succès est peu dire. Il a acquis une notoriété sur tous les continents, comme on l'a souvent exprimé sur ce blog. Parmi les salons designs que nous vous avons présentés, figurent des salons à New-York, Tokyo, Auckland, Bruxelles, Paris ou Amsterdam. Les architectes décoratrices s'en donnent à cœur joie.

Ce sont généralement de grands tapis qui sont à l'honneur, dont les dimensions excèdent 200 x 300 cm. Les amatrices de ces tapis épais en laine recherchent pourtant des tapis de tailles inférieures, car toutes n'ont pas forcément un salon spacieux. C'est donc tout naturellement que nous leur proposons notre collection de tapis Beni Ouarain faits main au Maroc.

Tapis Beni Ouarain

Avec des dimensions de 170 x 230 cm pour les plus petits de ces tapis, ce ne sont pas moins de 10 tapis qui sont proposés en ce moment dans la boutique en ligne. Ils partagent tous la même origine berbère, et sont tous passés dans les mains expertes des femmes Beni Ouarain. Déclinant un même design au gré de leur inspiration, les femmes berbères nous offrent un magnifique panorama de leur savoir-faire ancestral.

C'est une occasion en or de pouvoir se procurer un authentique tapis Beni Ouarain du Maroc, entièrement réalisé à la main et 100% laine naturelle, à des prix très attractifs. Le tapis Beni Ouarain n'est plus un privilège réservé aux bourses les plus aisées. Nous n'allons pas nous en plaindre ...

Déco jardin zellige du Maroc

Le jardin s'anime de couleurs dès le printemps et tout au long de l'été si vous avez des plantes à fleurs pour chaque saison. Le mimosa annonce la couleur, parmi les premières plantes à fleurir, en se couvrant de jaune par ses inflorescences granulées. Le jardin sort peu à peu de son hivernage, la féerie des couleurs marquant le début des belles saisons.

Table marocaine en zelligeComme pour accompagner ce déploiement de fleurs et de teintes variées, les artisans marocains élaborent de merveilleuses tables et fontaines décorées d'une mosaïque de zellige.

Cliquer sur la photo pour accéder à la page de cette table dans la boutique en ligne. Les tables en zellige sont expédiées depuis Marrakech par camion.

Toujours dans l'esprit berbère, ces véritables œuvres d'art artisanales semblent célébrer la nature, adressant un clin d’œil à la flore en fleurs.

Les décorations proposent une infinité de formes géométriques traditionnelles des arts décoratifs islamiques. Toute une philosophie de la beauté artistique se retrouve dans cette table en zellige très colorée.

Table marocaine en zellige

La mosaïque est constituée d'une multitude de morceaux de zellige taillés à la main. Chaque petit morceau fait l'objet d'un travail minutieux réclamant une énorme patience comme vous pouvez le voir dans cette vidéo tournée à Marrakech. L'artisan dispose autour de lui plusieurs petits tas de morceaux de zellige classés par tailles, formes, couleurs et futures positions au sein de la mosaïque.

La fabrication d'un motif est assez impressionnante. L'artisan est à l’œuvre sur une mosaïque retournée, dont il ne voit donc pas le résultat. L'emplacement de chaque pièce est choisi de mémoire. En disposant les carreaux à l'envers, il pourra les recouvrir de ciment, compte tenu de leur forme arrière taillée en biseau.

Ce n'est qu'une fois le liant séché que la table pourra être retournée, découvrant ainsi pour la première fois la mosaïque sur laquelle l'artisan travaille depuis plusieurs jours. Après les vérifications qui s'imposent, la table pourra être déposée sur son piètement en métal. La table est prête à partir orner un salon de jardin. Les artisans marocains sont décidément déconcertants de facilité quand il s'agit de se concentrer sur une tache demandant finesse, justesse et précision manuelle.

Table marocaine en zellige

La table marocaine de votre salon de jardin sera une pièce unique, porteuse de tout le charme du travail rigoureux fait main, pour un cachet décoratif original. Reconnaissable dès le premier coup d’œil, une table marocaine en zellige n'a pas son pareil pour transformer un jardin en un lieu de convivialité.

La minutie des artisans berbères du Maroc et leur sens esthétique remplissent une fois encore la maison de mobilier traditionnel marocain, dont le succès est toujours aussi éclatant et plein de vitalité pour notre plus grand plaisir.

Quand l'artisanat berbère montre la voie

La tendance actuelle de la décoration intérieure prend clairement le chemin des produits de l'artisanat. L'attrait qu'exercent les matériaux d'origine naturelle façonnés à la main s'étend à toutes les générations. Je ne compte plus les nouvelles modes artisanales lancées par les boutiques et magasins spécialisés dans les biens d'équipement de la maison. Cela me rappelle les foires artisanales à la campagne, où l'on se rendait le week-end pour flâner parmi les bancs en osier, les tables anciennes en bois, les lustres rouillés vernis entreposés sur de vieux chars à bois.

Ces foires artisanales, qui pouvaient sembler d'un autre âge, étaient pourtant entourées d'un charme que l'on n'oublie pas. En observant les boutiques de décoration en ce moment, j'ai le sentiment que ce souvenir est aussi bien présent chez bon nombre d'entre nous. Au point que les grandes enseignes se lancent délibérément dans les petits tabourets en bois dont le siège est recouvert d'osier tressé.

Une enseigne concurrente tente de séduire à son tour les amatrices de décoration nature en proposant des lustres en osier ou des chaises en bois rustiques tressées. C'est amusant d'assister cette semaine au lancement d'un nouveau produit qui va transformer le charme de nos intérieurs, mais dont la mode remonte aux années soixante en France et à plusieurs siècles au Maroc comme chez l'ensemble des artisans en milieu rural d'ailleurs.

Luminaire marocain
Luminaire marocain - L'esprit décoratif berbère

L'esprit nature qui prévaut chez les Berbères, dont le comportement écologique répond à une tradition ancestrale, est celui que l'on retrouve dans des articles proposés régulièrement dans la grande distribution. Ce sont finalement des méthodes de travail artisanales et la créativité sans limite des artisans qui influencent, une fois de plus, les tendances décoratives et les phénomènes de mode qui s'y accolent. Inexorablement, à grands coups de campagnes promotionnelles, les chaînes des grands magasins reviennent vers ce qui séduit leur clientèle, à défaut d'avoir pu lui imposer durablement du pré-fabriqué. Ce sont plusieurs objets de l'artisanat dont les photos s'affichent régulièrement dans les galeries commerciales.

En parallèle, l'artisanat marocain multiplie les représentations dans les foires artisanales en Europe, aux États-Unis ou dernièrement en Turquie, souvent sur invitation de ces derniers. Des expositions sont mêmes organisées, reconstituant un véritable souk marocain en plein centre de New-York, comme à Berlin, Paris, Montpellier ou Bordeaux. Si ces souks marocains itinérants et leur folle ambiance sont à ce point sollicités par les organisateurs de foires et d'expositions, c'est que la fréquentation du public sera largement assurée. La seule évocation de l'artisanat marocain suffit à drainer un public nombreux, ce qui le rend populaire auprès des professionnels de la déco et des biens d'équipements domestiques. Des produits de l'artisanat marocain sont mêmes proposés lors de journées dédiées au Maroc dans les grandes surfaces habituelles. La bataille est rude pour s'approprier les charmes de l'artisanat du Maroc. Les artisans marocains n'ont pas à s'en faire. Car aucune ambiance inspirée de la Médina de Marrakech, de Fès ou de Meknès n'aura autant de saveur que dans l'une de ces villes marocaines.

Depuis la nuit des temps, l'inspiration des artisans berbères a nourri les caravanes des nomades, qui emportaient avec elles des chargements entiers de produits artisanaux, répartis sur des centaines de dromadaires bâtés. Les Nomades savaient que ces produits allaient rencontrer un franc succès, bien avant tout le monde semble-t-il. L'artisanat du Maroc reste une valeur sûre pour la plupart d'entre nous, brillant par sa diversité, son caractère authentique et ses valeurs écologiques, piliers du développement durable.

L'esprit décoratif berbère

On a souvent tendance à penser que la décoration de notre domicile va représenter une tache ardue, voire un véritable challenge. Il est vrai que si l'on commence à vouloir choisir une couleur de peinture par pièce, le risque augmente de se retrouver dans un appartement multicolore qui pourra être décevant, car bien différent de ce que l'on avait imaginé.

Par facilité, la tentation nous guette de s'approprier un style décoratif vu dans un magasine de décoration intérieure ou à la télé. Mais on se pose toujours la question de savoir si cette déco, qui paraissait sympathique, va bien s'intégrer dans notre propre appartement ou maison. Pourrons-nous dénicher le meuble bibliothèque qui allait bien au fond de la pièce ? Et comment faire pour en trouver un aux bonnes dimensions ? Et le tapis qui allait pas trop mal avec l'ensemble ?

En regardant de plus près, une telle approche va nous mener tout droit dans une impasse. La déception pourrait même être totale si l'on venait à découvrir que le tapis de la photo, qui semblait aller, s'avère être en matière synthétique. Et comme moi, vous avez horreur des matières dérivées des produits pétroliers. Là, c'est le drame !

C'est alors qu'on rentre dans le schéma habituel, que certaines d'entre nous nomment « prise de tête », consistant à ne voir désormais que des défauts dans cette décoration qui nous plaisait bien au début. On va trouver que le beige du mur fait un peu ringard, que le tapis synthétique fait vieux et que le tableau accroché au mur risque de causer des cauchemars aux enfants. Bref, on aura passé une semaine à s'emballer pour une déco pour, finalement, admettre l'idée que ce style décoratif ne nous correspond pas du tout.

Découvrez notre offre de tapis Beni Ouarain à bas prix

Deux ou trois expériences non abouties comme celle-ci nous suffisent généralement pour comprendre que notre approche n'était pas la bonne. Il est temps de prendre une bonne résolution, en commençant par reconsidérer nos attentes. Que recherchons-nous réellement ? Comment nous-voyons-nous dans deux ans dans cet appartement ou cette maison ? Avons-nous le souvenir d'une décoration qui nous avait marquée il y a quelques années ?

En fouillant dans nos propres souvenirs, on se souvient alors de cette halte dans un hôtel situé au bord de la route, en allant vers le sud de l'Espagne, en vacances. On y avait passé une nuit avant de reprendre la route le lendemain. On s'était arrêter dans cet hôtel par hasard vers 20h00 un soir. La première chose que l'on avait remarquée, en s'approchant de l'hôtel par la petite allée, était les appliques murales en forme de torche, apposées de part et d'autre de l'entrée principale. Elles semblaient scintiller dans la nuit tombante, et dessinaient de magnifiques empreintes lumineuses sur les murs de couleur ocre. Vous vous souvenez de ce dîner pris sur la terrasse du salon de l'hôtel, très romantique, avec le chant des criquets pour seule compagnie. Un tapis vous avait intrigué, dont l'épaisseur de la laine n'était visible qu'en partie, le tapis étant masqué partiellement par la porte. Ce n'est que le lendemain, au petit-déjeuner, que vous aviez appris la nouvelle. La patronne de l'hôtel était originaire du Maroc. Elle vous avait expliqué qu'il s'agissait d'un tapis de prestige fabriqué à la main au Maroc. Elle avait aussi évoqué Warren Betty, vous semble-t-il, à propos du tapis. Ou plutôt Beni Warren.

Applique marocaine
Applique murale marocaine - Artisanat Berbère du Maroc

Ne serait-ce pas plutôt Beni Ouarain ? Dans ce cas, il se peut que vous soyez sous l'emprise de l'esprit décoratif berbère. Un esprit qui consiste à laisser une place au hasard, à l’intuition plutôt qu'à un copier-coller, aux souvenirs personnels plutôt qu'à une émission télé. C'est finalement dans les souvenirs que l'on pioche les meilleures idées de décoration intérieure, d'inspiration berbère, pour son appartement ou sa maison ...

Pour un cadre de vie berbère

Il arrive que l'on se lasse de sa déco intérieure, surtout si on la voit dans le même style chez un peu tout le monde. Il est loin le temps des appartements Ikéa réalisés dans des matières hautement dégradables, mais loin d'être bio-dégradables. Bref, on se tourne désormais vers les matières naturelles.

Soyez sans craintes, les artisans marocains ont pensé à tout, ayant exploré depuis longtemps déjà l'univers des matières naturelles. Il est possible d'aménager de fond en comble une maison à partir de l'artisanat des Berbères du Maroc. Que ce soit pour équiper une maison de meubles en bois, de revêtements muraux en zellige ou d'accessoires utilitaires en osier, ou pour décorer son intérieur avec goût. On obtient par ce biais des décorations étonnantes de vitalité et de design épuré.

L'authenticité des matériaux puisés dans la nature est un puissant vecteur de bien-être, alliant confort et élégance naturelle. Les Berbères l'ont compris depuis qu'ils ont commencé à travailler à la main les tiges de saule qu'ils ont transformées en osier, ou la laine des moutons pour en faire des tapis. Il faut dire qu'ils n'avaient guère le choix, étant contraints de faire avec les moyens du bord dans un milieu qui n'offrait pas d'autres solutions pour se meubles et améliorer son confort quotidien.

Découvrez notre offre de tapis Beni Ouarain à bas prix

La dextérité des artisans marocains et leur goût prononcé pour les belles choses ont drainé toute un ensemble d'objets utilitaires top design. Sans se douter qu'elles allaient révolutionner le monde de la décoration intérieure, les femmes berbères se sont lancées dans la fabrication de tapis Beni Ouarain en laine, comme on part cueillir des fleurs dans la prairie. En toute décontraction, elles ont cueilli le fruit de leur dure et longue labeur de tissage des tapis, en rencontrant un succès planétaire, jamais démenti jusqu'à ce jour.

Tapis Beni Ouarain
Tapis Beni Ouarain

Le tapis Beni Ouarain est ainsi devenu exemplaire aux yeux des architectes décoratrices et des designers du monde entier. On ne compte plus les couvertures de magasines étalant les photos de salons designs décorés d'un Beni Ouarain. Il est même devenu la priorité de décoratrices d'intérieur qui ne jurent que par le tapis Beni Ouarain marocain. Elles le placent dans des styles décoratifs que l'on désigne par leur lieu d'origine. La présence d'un Beni Ouarain ne fera pas du style du salon un style berbère. On l'appellera plutôt le style ethnique, ou tribal, ou encore le style scandinave. Mais la finalité reste identique, où l'on recherche avant tout le coté naturel et authentique des objets. Le tapis Beni Ouarain sera encadré de mobilier travaillé dans le bois, de tabourets en osier ou de fauteuils en cuir.

Dans tous les cas de figure, l'association des matières naturelles produira un magnifique panorama du savoir-faire des Berbères du Maroc. Cette plongée dans la décoration rafraîchissante des Berbères vous redonnera vitalité et énergie, au sein d'un intérieur nature que vous aurez su accompagner de plantes vertes diverses et variées.

Renouveler sa déco intérieure

Avec le temps, on est parfois tentée par le changement avec le désir de renouveler son environnement. Un cadre de vie chaleureux est un moyen efficace pour un ressourcement bénéfique, où parfois de légères modifications nous font voir la vie différemment. On pourra se tourner vers les matières naturelles afin de retrouver un brin d'authenticité. Les accessoires décoratifs imaginés par les artisans marocains offrent de jolies solutions de décoration pour celles et ceux qui veulent prendre l'initiative d'un renouveau.

L'artisanat marocain est celui des Berbères installés au Maroc depuis toujours. Ils véhiculent la nature profonde des aspirations au bien-être. Les objets domestiques remplissent à la fois des fonctions utilitaires et décoratives. On connait trop bien, chez les Berbères, l'impérieuse nécessité de disposer d'un intérieur revigorant, notamment quand les conditions de vie rudes et arides sont celles du quotidien. Le retour à la maison doit alors se présenter comme un refuge dans un havre de paix et de confort.

Tapis Beni Ouarain
Tapis Beni Ouarain

Au Maroc, l'habitude s'est généralisée d'équiper le salon d'un tapis en laine naturelle, épais et particulièrement dense. Les tapis du Moyen-Atlas marocain sont tous désignés pour répondre à cette recherche de confort. Faits main par les femmes berbères, ils font l'admiration des Marocaines, bien que ces dernières n'ont pas toujours le budget nécessaire à leur disposition pour acheter un tel tapis.

Découvrez notre offre de tapis Beni Ouarain à bas prix

Un tapis Beni Ouarain est réputé pour ses losanges brun-noirs sur un fond blanc laiteux. Ce tapis a longtemps été perçu, chez les Berbères, comme un simple couvre-sol permettant à la famille de pouvoir dormir en se protégeant du froid. Son aspect design était plus que secondaire et les familles privilégiaient la qualité de la laine avant tout. Si les moutons au Maroc n'avait offert aux Berbères que de la laine blanche, les célèbres losanges de ces tapis n'auraient jamais existé. Les femmes berbères ont dessiné des traits et des losanges pour simplement écouler la laine brun-noire dont elle disposait en grande quantité.

Tapis Beni Ouarain
Tapis Beni Ouarain

Sans se soucier outre mesure de son aspect esthétique, les femmes berbères se sont mises nonchalamment à créer des motifs sans but précis. C'est précisément ce qui a fait le charme de ces tapis marocains. Les designers de toutes tendances, à travers les cinq continents, ont fondu sur ce tapis, l'exposant à la lumière et révélant ses formidables atouts pour la décoration intérieure design.

Sans précédant dans le monde de la déco intérieure, un tapis, que nul designer n'a jamais pensé, s'est imposé comme un joyau terriblement design. Certains ont bien essayé de retoucher son design, en fabriquant à la machine le tapis Beni Ouarain, comme aux États-Unis. Les traits ont été redessinés, bien rectilignes, afin de proposer des losanges réguliers et symétriques. Ces pseudo-Beni Ouarain se sont avérés être sans âmes, d'une banalité affligeante, les faisant ressembler à de simples tapisseries pour la cuisine. L'expérience s'est achevée, de son coté, par un échec retentissant, et ces tapis-tapisseries ont fini par disparaitre totalement de la toile. Nul designer, à ma connaissance, ne s'est laissé séduire par ces tapis de cuisine, sonnant le glas des tentatives d'imitation du tapis Beni Ouarain.

Déco jardin nature d'inspiration berbère

La période estivale offre des moments privilégiés dans le jardin. C'est à l'ombre des arbres que se passent les instants inoubliables, allongée dans un hamac ou sur un transat, à siroter une orange pressée. On ressent déjà le parfum des vacances passées sur les plages de l'île de la Martinique. L'art de la détente se cultive avec soin, méritant la plus grande attention, autant aux Antilles que chez les Berbères du Maroc.

Un autre point commun entre les îles antillaises et le Maroc est la proximité avec la nature. Les antillais vouent un plaisir particulier à travailler les matières naturelles offertes par la nature. Au Nord-Ouest de la Martinique, faisant face à la mer des Caraïbes, le petit village du Prêcheur ou l'anse Couleuvre, plus au nord, propose des aménagements en bois et feuilles de palmier tressées, sur la plage, pour accueillir les visiteurs. Ces petits débits de boisson discrets et sauvages illustrent l'attachement des locaux aux matières naturelles. Plus pittoresques et moins fréquentées que le plage des Salines à Sainte-Anne, les plages du nord-ouest sont aussi protégées des vents soufflant de l'atlantique. C'est dans un calme majestueux que se déroule la sieste réparatrice.

Relax de jardin marocain

De l'autre coté de l'océan atlantique, la même notion de bien-être plane dans les jardins marocains. Chez les Berbères du Maroc, les feuilles de palmier sont également une matière naturelle qu'on travaille à la main. Roulées puis tressées, elles donnent lieu à de nombreux objets artisanaux. Le transat fait partie des plus beaux exemples de mobilier tressé. Il réunit la souplesse et la résistance des fibres naturelles pour un confort sans égal.

Un matelas de 5 ou 8 cm d'épaisseur offrira encore plus de douceur. Il est même conseillé pour la version tressée comme pour celle en bois. Les deux modèles sont dotés chacun d'un repose-tête relevable dont l'inclinaison est réglable sur trois positions.

Transat marocain en bois

D'aspect rustique très nature, le bois conserve ses teintes naturelle et offre la finesse des marques sur le bois. Son cachet décoratif ré-hausse le charme d'un jardin et invite clairement au repos. Entreposé dans un espace enherbé, le bois clair produira le plus bel effet.

Transat marocain en bois

La décoration d'un jardin se doit de rester nature, en complément des plantes ornementales comme des légumes du potager. Le bois reste une valeur sûr, et permet au jardin de conserver son esprit écologique. La même passion des accessoires élaborés à partir des matériaux naturels rejoint les deux façades de l'Atlantique. De l'Afrique à l'arc antillais, on aime à se prélasser en pleine nature, motivée par la même tradition d'harmonie avec l'environnement.

Barbecue du Maroc en terre cuite

L'artisanat berbère du Maroc est une source d'inspiration inépuisable pour l'équipement et la décoration de la maison. Les objets artisanaux marocains sont tous plus craquants les uns que les autres. Ils apportent un charme incomparable et distillent une atmosphère conviviale. Ils sont très souvent d'une esthétique remarquable, valorisant une décoration intérieure comme celle d'une terrasse ou d'un jardin. Un détail non négligeable est leur fabrication manuelle à partir de matières naturelles, ouvrant la perspective d'une décoration nature des plus écologiques.

À Marrakech, la terre cuite abonde. On la retrouve avec les plats à tagine spécial cuisson, les pots et jarres de jardin, les cendriers marocains ou encore les barbecues traditionnels. Ici, nous ne parlons pas du Kanoun d'intérieur, que les mamans marocaines adaptent sur une petite bouteille de gaz. Les dimensions sont bien supérieures avec ce barbecue artisanal à couvercle relevable.

Barbecue du Maroc en terre cuite

On imagine sans mal la difficulté pour les artisans potiers de tourner de telles pièces en terre cuite manuellement. Les potiers berbères ne reculent pas devant la difficulté, maîtrisant leur art à la perfection. Et il faut beaucoup de maîtrise pour donner forme à chaque pièce en terre cuite de ce spécimen. En effet, si le poids du couvercle en terre, comme du four, est d'environ 15 kg après cuisson à 800°C, le poids original, avec l'eau, dépasse les 25kg.

Barbecue marocain en terre cuiteLes artisans berbères donnent ainsi naissance à un véritable four à bois avec sa cheminée. Les braises font chauffer le four à l'image des anciens fours à pain.

Cliquer sur l'image pour accéder à la boutique en ligne.

La ventilation intérieure est assurée par l'ouverture béante située sur le devant du barbecue. Elle maintient les braises rouges et assure de la sorte une cuisson des aliments sans flamme. La cuisson se déroule à l'abri de la poussière, contrairement à bon nombre de barbecues ouverts, ce qui sera encore plus important pour la cuisson de grosses pièces.

Portatif, pour un poids total d'environ 35 kg, le barbecue peut être aisément déplacé de la terrasse au jardin. Ses quatre pieds en fer forgé, suffisamment écartés, rendent le barbecue très stable. Le fer forgé à un diamètre de 8 à 10 mm, conférant à l'ensemble une extrême résistance. Votre barbecue est ainsi conçu pour durer.

La seule précaution à prendre, lors de sa manipulation, étant de ne pas relâcher le couvercle de trop haut, au risque de produire des fissures dans les deux éléments en terre cuite à terme. En le reposant délicatement pour le refermer, et grâce à la structure métallique qui le protège, le couvercle comme la partie basse du four seront préservés.

Barbecue du Maroc en terre cuite

Sur la photo ci-dessus, vous pouvez constater que les parties en fer forgé embrassent chacun des deux composants en terre cuite, le four et son couvercle. Enserrant la cheminée et fixé à l'intérieur du couvercle, le fer forgé emprisonne le couvercle en toute sécurité. Ce dernier est articulé autour du support du barbecue, et peut se relever sans effort. En cours d'utilisation, et en dépit des braises rougies qu'il peut contenir, le barbecue reste à température ambiante, compte-tenu de l'épaisseur de la terre cuite. seule la partie inférieure du four pouvant être plus chaude.

Barbecue du Maroc en terre cuite

Les parties entre amis vont avoir une saveur nouvelle, avec en prime la garantie d'une cuisson rapide, à l'instar d'un four à pain gardant la chaleur. Bien dans l'esprit d'une déco nature, la terre cuite offre un charme particulier, alliant rusticité, aspect décoratif et caractère écologique. Les ornements décoratifs en fer forgé reprennent les formes arrondies avec une grande élégance. Il ne vous reste plus qu'à l'essayer pour l'adopter définitivement.

Beni Ouarain marocain

Les tribus berbères du Maroc sont les dépositaires d'un savoir-faire séculaire dans la fabrication des tapis épais en laine. Le tissage des tapis marocains est une tradition aussi solidement ancrée au Maroc que peut l'être la fabrication des plats à tagine ou des grands plats à couscous. Il appartient à la riche histoire des Berbères marocains. Son origine n'est pas clairement datée, on sait simplement que la complicité entre les Berbères et des moutons remonte à plusieurs millénaires.

L'ancêtre du mouton domestique actuel parcourait les pentes du massif de l'Atlas, d'est en ouest, plus de 10 000 ans avant notre ère. Les rares fouilles archéologiques réalisées en Algérie ou au Maroc n'ont pas révélé d'ossements d'ovins datant du néolithique. Aucune preuve de la présence d'un ancêtre du mouton dans l'Atlas n'a pu être fournie. Les scientifiques en déduisent, un peu hâtivement, que l'ancêtre du mouton ne provient pas du nord de l'Afrique.

Ne pas avoir découvert de traces ne signifie pas l'absence d'ovins au nord du Sahara. D'autant plus que des preuves semblent plutôt indiquer le contraire. Ces preuves ont été établies par l'analyse des peintures et gravures rupestres très anciennes montrant des béliers. Elles sont situées dans le sud algérien et représentent plusieurs espèces de béliers. Il y a donc une différence d'appréciation selon que l'on se base sur des restes d'ossements ou des représentations rupestres pour décider de la présence ancienne d'ovins en Afrique du nord. Ce ne serait pas la première fois que l'art rupestre contredit les résultats des fouilles archéologiques ou plutôt l'absence de résultat.

Comme le rappelle G. Camps, les scientifiques européens ont souvent eu la fâcheuse habitude d'oublier l'Afrique du nord quand ils évoquaient la méditerranée occidentale. Dans leurs analyses, si aucune preuve archéologique trouvée en Europe de l'ouest ne venait confirmer l'origine locale du mouton domestique, alors ce dernier ne pouvait venir que d'Asie. Mais avec le développement de l'exploration des franges du Sahara par des scientifiques, les découvertes sont venues bouleverser nos connaissances. Il ressort que le massif de l'Atlas a abrité très tôt des espèces ovines dont l'existence avait été ignorée depuis toujours. Cet exemple montre à quel point il faut rester prudent avant de lancer des affirmations.

Plus récemment, des chercheurs américains ont même avancé l'idée que le pastoralisme dans l'Atlas avait précédé l'agriculture. Selon eux, le lien entre l'homme et le mouton s'est établi très tôt chez les Berbères. En l'absence d'élément probant, on peut tout de même considérer que le travail de la laine s'est sans doute développé à une époque très ancienne. Il a probablement permis aux populations berbères de s'affranchir des rigueurs de l'hiver en adoptant les vêtements en laine et en fabriquant des couvertures et tapis en laine.

Beni Ouarain

Il est bien-sûr impossible de dater avec précision l'origine des tapis en laine. Le Beni Ouarain est certainement très ancien, dans la mesure où il n'utilise pas de technique de fabrication sophistiquée. Les tapis noués sont parmi les plus anciens tapis. Confectionnés à partir de laine naturelle, on peut envisager que leur aspect blanc ne date pas d'hier. Il fait certainement partie des plus vieux tapis conçus par l'homme. On connait l'esprit berbère Beni Ouarain, teinté de liberté, de sens pratique et d'ingéniosité.

Les Berbères ont un sens inné des relations écologiques avec leur environnement naturel. Le recyclage des matières naturelles est chez eux une priorité. L'argile, les pousses de saules, la laine ou le cuir sont omniprésents dans l'artisanat marocain. Les artisans berbères ont su apprivoiser les matières naturelles comme ils ont su dompter l'ancêtre du mouton très tôt dans l'histoire. Ont-ils été les premiers à lancer la mode des tapis en laine épaisse ? On sait que le tapis Beni Ouarain jouait un rôle de premier plan chez les Berbères du Maroc pour se protéger du froid. On a fait état des motifs en losanges comme étant parmi les plus anciens motifs utilisés par l'homme, peints sur des poteries du néolithique. On peut dès lors songer que le tapis berbère a une très vieille histoire, certainement bien plus ancienne que l'on a pu l'imaginer jusqu'à présent.

Beni Ouarain, la déco verte

Je ne sais pas vous, mais je sens que, de plus en plus, notre espace intérieur, à notre domicile, devient un lieu de repos voire de retraite ou même de refuge où l'on doit se sentir bien, entourée de douceur. L'idée de rejoindre un cocon de douceur après une dure journée de labeur, parfois tumultueuse, me remplit de joie. Loin de la grisaille des murs des immeubles parisiens, un intérieur lumineux aux murs blancs est le remède contre la morosité.

Découvrez notre offre de tapis Beni Ouarain à bas prix

Étant fan de déco sobre et des ouvertures laissant passer la lumière, le blanc est ma couleur préférée. La blancheur d'un appartement me remplit d'énergie. Si le salon est doté d'un tapis Beni Ouarain marocain, et que les éléments de mobilier présentent la même douceur, je pourrais passer des heures dans le salon. La lecture, un de mes passe-temps favori, devient plus simple avec une belle lumière. Et de toute manière, la lumière adoucit les mœurs et rend plus gaie dit-on.

Tapis berbère Beni Ouarain

La présence de plantes vertes est indispensable dans un salon, quand on cultive l'esprit nature cher aux Berbères. Une plante portant des feuilles effilées laissera passer la lumière. On verra généralement des reflets d'un vert clair presque transparent se former le long des bordures des feuilles. C'est pour cette raison que j'adore les palmier dans un salon. L'un d'eux se voir fréquemment dans les intérieurs clairs, car il a besoin de lumière. Le palmier d'Arec est un petit palmier discret qui fournira sans arrêt des feuilles si il est bien exposé à la lumière avec une bonne alimentation hydrique régulière.

Palmier d'Arec dans un intérieur

Le palmier d'Arec, des fougères dans les coins sombres ou protégés de l'appartement, et un ficus au tronc tressé apportent beaucoup de fraîcheur à un intérieur. Un salon devient vivant avec ses plantes et son mobilier en matières naturelles.

La fougère est également un ravissement dans une salle de bain. Elle évoque les images de baignade exotique avec beaucoup d'élégance.

Fougères dans un intérieur

L'esprit nature, que j'ai souvent évoqué chez les Berbères, et sans doute la tendance actuelle la plus marquée et pleine de symboles. Le superficiel laisse la place à l'authentique, les matières plastiques s'effacent devant le bois, la laine, l'osier, les feuilles de palmier tressées, le cuir, le terre cuite de l'artisanat marocain. C'est sûrement ce qui le rend si plaisant à contempler, outre son charme évident et son design intemporel. Toucher du doigt une lanière de cuir d'un fauteuil design, passer sa main au contact de la laine d'un tapis Beni Ouarain, et sentir la force du bois massif contrastant avec celle des feuilles souples d'un palmier d'Arec nous procurent des sensations pures. On est bien loin de l'anonymat des matières plastiques qui n'appartiennent pas à notre passé. L'artisanat du Maroc, à l'inverse, fait revivre ce qui a fait la grandeur des populations passées. La capacité de vivre avec son environnement en belle et totale harmonie.

Tapis Beni Ouarain, l'esprit des femmes berbères

Comme on l'a constaté à de nombreuses reprises, la déco Beni Ouarain peut souvent être assimilée à une décoration nature. C'est l'essence même de ces tapis berbères. Ils reflètent la finesse et la simplicité des femmes berbères qui les fabriquent. Au Maroc, le tissage des tapis en laine est une vieille tradition chez les Berbères. Les femmes se chargent, la plupart du temps, de nouer les brins de laine pour élaborer ce tapis très demandé.

Les femmes berbères sont remarquables de sensibilité. Elles sont généralement très timides, et préfèrent nouer des tapis plutôt que de se rendre au souk au milieu du monde. Discrètes et gracieuses, leurs gestes le sont tout autant, donnant naissance à des tapis que le monde entier s'arrache.

Tapis berbère Beni Ouarain
Tapis berbère Beni Ouarain

L'esprit nature de la décoration intérieure est renforcé par un tapis Beni Ouarain 100% laine naturelle. On l'accompagnera d'éléments décoratifs faits à partir de matières d'origine naturelle. Le bois massif d'une table basse de salon est un grand classique indémodable de la décoration nature.

Un instrument à percussion, d'origine africaine sub-saharienne, transmet bien l'esprit africain, en parfaite harmonie avec la laine naturelle du tapis. Les bûches de bois rappellent les chalets et maisons en pierre des zones montagnardes, parés pour affronter l'hiver rigoureux qui se profile. Le cuir des tanneurs et maroquiniers de Marrakech a servi à réaliser un fauteuil d'aspect rustique terriblement design, lui aussi en parfait accord avec l'ensemble. Sa couleur bronzée a été obtenue naturellement par une exposition limitée aux rayons du soleil.

Découvrez notre offre de tapis Beni Ouarain à bas prix

Le style décoratif de ce salon et son tapis Beni Ouarain collent bien à l'esprit des femmes berbères. L'ensemble reste sobre, non surchargé, libérant de l'espace pour un meilleur sentiment de bien-être. Les femmes berbères des Beni Ouarain n'auraient pas renié cet intérieur, habituées qu'elles sont d'évoluer dans un environnement naturel, et où leur propre maison est souvent remplie de plantes vertes, cactus, objets en bois ou en terre cuite.

On pourrait ainsi qualifier l'esprit des femmes berbères en le rattachant directement aux choses simples et aux matières naturelles. Ces dernières ne sont pas exclusivement réservées à l'aménagement ou à la décoration de la maison. Dans leur vie de tous les jours, ces femmes sont familiarisées avec des tas de produits naturels qu'elles utilisent quotidiennement. C'est le cas du ghassoul, que les Français prononcent rassoul, de l'argile saponifère marocaine aux propriétés apaisantes et purifiantes pour la peau et les cheveux. Les femmes marocaines mélangent l'argile à de l'eau parfumée à la lavande ou au jasmin, et l'utilisent comme un savon pour les soins du visage. On reconnaitra que les femmes au Maroc ont une peau exceptionnellement douce. Et que dire de leurs cheveux fins et brillants ? elles m'ont converti aux soins du corps par les plantes depuis longtemps.

Je pourrais également vous parler des multiples plantes aux vertus médicinales dont les femmes marocaines font un usage intensif. Les graines de Nigelles sont d'une efficacité exceptionnelle contre les affections des voies respiratoires, en été comme en hiver. Car en été à Marrakech, il suffit de traverser la place Jamaâ el Fna pour se retrouver en plein soleil, avec des températures avoisinant les 50°C, puis de plonger dans la Médina, où les températures peuvent brutalement chuter de 20°C, pour se retrouver avec un léger rhume le lendemain.

Bref, vous l'aurez compris, l'esprit des femmes berbères est résolument axé sur les produits et matières naturels. Si elles sont plutôt discrètes, elles se dévoilent en partie dans les tapis Beni Ouarain. On pourra presque ressentir leurs émotions, toucher du doigt la finesse de leur travail et entendre leurs fou-rires en prêtant bien l'oreille ....

L'esprit berbère Beni Ouarain

Le Maroc, pays de traditions ancestrales, est pourtant rempli de contradictions, oscillant entre un mode de vie urbain des plus modernes et un autre, rural, profondément ancré dans les usages traditionnels. Si la mégapole de Casablanca prend volontiers des allures de ville européenne du XXIe siècle, hébergeant la majorité des fleurons du monde entrepreneurial marocain, la vie citadine diffère copieusement de l'existence dans les villages reculés. On passe de l'aisance confortable en milieu urbain aux difficultés inhérentes au monde rural où règne encore trop souvent la précarité.

C'est le cas des populations berbères qui semblent s’accommoder d'une vie simple et rustique. Si de plus en plus de Berbères, parmi les jeunes générations, ne résistent pas facilement aux tentations de la ville, ils sont nombreux à continuer à entretenir le rêve berbère. Celui d'une existence en parfaite adéquation avec son environnement.

Il suffit d'observer le quotidien des Berbères du l'Ourika pour comprendre et mesurer le lien qu'ils ont conservé avec la nature. À l'occasion d'un repas champêtre dégusté au bord de la rivière de cette magnifique vallée, à proximité immédiate de Marrakech, on savourera le dépaysement total qui nous attend. Dans cette vallée verdoyante du Haut-Atlas, les tables et chaises des snacks sont disposées dans la rivière en été. Alors que des tagines de viandes et de légumes du jardin mijotent sur des feux de bois, les grillades diffusent un parfum irrésistible de cumin ou de ras el hanout. On vous propose du thym, des feuilles de laurier sauce fraîchement cueillies, de la tisane de romarin, des noix de l'Ourika ou des plantes aromatiques ramassées dans la montagne. L'huile d'olive de cette vallée est également incontournable. On l'aura compris, les Berbères sont des campagnards, fiers de leurs produits naturels.

Plus au nord, dans le Moyen Atlas, les Berbères sont dans une dynamique identique. Une visite dans l'un des nombreux village des plaines atlantiques, à flanc de montagne, vous donne un aperçu du mode de vie écologique des Berbères. Une simple maison en pierre accueille un métier à tisser des Beni Ouarain. La maison familiale est restée très sobre, faite de briques rouges, de pierres et de bois. On se réchauffe l'hiver en se glissant sous les couvertures berbères. L'été, l'eau glacée des puits abreuve toute la famille. Un panneau solaire suffit à l'alimentation en électricité. Les activités quotidiennes s'articulent autour de l'élevage des moutons et des chèvres. La fabrication des tapis Beni Ouarain en laine meuble les rares temps libres.

Beni OuarainEn se maintenant, la tradition du tissage des tapis berbères fournit une grande satisfaction aux amatrices de décoration ethnique. Mais pas seulement, car les designers, et non des moindres, favorisent la légende du tapis Beni Ouarain en l'incorporant dans les plus beaux salons dotés des plus belles décorations intérieures.

Partout à travers le monde, la décoration intérieure fait appel à ce tapis ancestral des plus designs. Elle célèbre à sa façon le formidable attrait que représente le tapis Beni Ouarain dans la recherche de design. Il est souvent accompagné de matières naturelles, dont le bois, l'osier ou le cuir. Sans machine ni matière synthétique, en se fournissant simplement auprès de Dame Nature, les Berbères sont capables de produire les accessoires utilitaires et décoratifs tant recherchés dans les salons, salles à manger et chambres au design soigné.

L'importance des tapis dans la culture berbère a été souvent signalée. Le tapis est le ciment du foyer rural marocain. Il consolide les finances et maintient des familles entières à l'abri de la précarité. Il permet la scolarisation des jeunes enfants au village, quand les moins jeunes ont besoin de payer leurs études à Casablanca ou Marrakech.

Le tapis Beni Ouarain, comme ceux d'Azilal ou ceux des Beni M'guild, joue un rôle économique et social de premier plan dans les foyers ruraux marocains. C'est encore et toujours la tradition qui sauve les Berbères de la précarité. Cette dernière devient plus aisément supportable avec les appoints tirés des ventes des tapis. De quelques centaines de dirhams à plusieurs milliers pour les tapis Beni Ouarain, ces sommes peuvent paraître dérisoires pour un Européen, mais s'avèrent salvatrices dans bien des cas pour les populations berbères du Maroc.

Artisanat du Sud - Tapis Beni Ouarain

www.artisanat-du-sud.com

www.tapis-beni-ouarain.com

Derniers articles postés sur le thème Décoration. Suivre le flux Atom des articles.

Pour toute demande d'informations, contactez-nous.