Les ancêtres des Berbères à l'origine de l'homme moderne

La présence des Berbères au Maroc remonte à plusieurs millénaires. Leurs ancêtres parcouraient le massif de l'Atlas marocain il y a plusieurs dizaines de milliers d'années.

Les Berbères sont rattachés aux plus anciens habitants du Maghreb, s'étant fondus progressivement dans la culture ibéromaurusienne il y a environ 12 000 ans. Les ancêtres des Berbères sont présents au Maghreb depuis des dizaines de milliers d'années. Au Maroc, les fouilles archéologiques ont relevé des artéfacts étonnants liés à des traces d'occupation humaine 82 000 ans avant notre ère. Ces découvertes bouleversent les théories habituelles sur l'origine de l'homme moderne.

Grotte de Taforalt, Maroc

À Taforalt, au nord-ouest du Maroc, plus précisément à 55 km au nord-ouest de Oujda, la grotte aux Pigeons a apporté de nouveaux enseignements sur l'évolution récente des populations humaines. Des parures ont été retrouvées, ce sont les plus anciennes au monde. L'annonce de cette découverte exceptionnelle a été faite par le CNRS via un communiqué de presse le 6 juin 2007. (1)

Des parures de coquillages perforés ont été retrouvées sur ce site archéologique. Elles ont été datées de 82 000 ans. Des traces de pigments ont aussi été relevées sur les coquillages. Ces parures remontent à une époque où les groupes humains du Maroc étaient apparentés à des Homo sapiens archaïques dans les théories de l'évolution ...

Parure, Grotte de Taforalt, Maroc

Selon les chercheurs, il s'agit des plus anciennes parures au monde. Ces artéfacts démontrent une utilisation des parures dans le Maghreb bien plus ancienne que ce que l'on croyait. Il était jusqu'alors communément admis par les archéologues que les plus anciennes parures remontaient à 40 000 ans en Europe et au Proche-Orient.

Cette date n'est pas anodine en archéologie, car elle détermine la présence de l'homme moderne en Europe et a servi à étalonner les périodes de la préhistoire.

La figure suivante représente les périodes préhistoriques, depuis le Paléolithique moyen, commencé il y a 300 000 ans, jusqu'au Paléolithique récent puis au Néolithique.

Préhistoire au Maghreb

En effet, le Paléolithique récent ou Paléolithique supérieur débute avec l'arrivée en Europe des premiers hommes modernes, il y a 40 000 ans. La théorie officielle leur attribue comme origine le Proche-orient et l'Eurasie. (2)

Avec la présence au sud de l'Europe d'hommes modernes au Maroc il y a plus de 80 000 ans, on peut supposer qu'une influence s'est exercé depuis le Maroc vers l’Espagne puis la France. L'apparition de l'homme moderne en Europe coïncide avec un réchauffement climatique qui aurait pu faire remonter les peuples d'Afrique vers l'Europe via le détroit de Gibraltar alors praticable à pied.

L'homme moderne se caractérise ici par l'adoption de comportements sociaux élaborés. Comme le rappellent Francesco d'Errico et Marian Vanhaeren, les deux chercheurs du CNRS ayant mené cette étude:

Sachant que ces objets [Les parures de coquillages] sont, avec l'art, les sépultures et l'utilisation de pigments, parmi les indices les plus concluants de l'acquisition d'une pensée symbolique et de capacités cognitives modernes, cette étude amène les chercheurs à réviser leurs thèses sur l'origine de l'homme moderne.
- Découverte de parures parmi les plus anciennes au monde, Francesco d'Errico, Marian Vanhaeren, CNRS, 2007. (1)

Non seulement cette découverte repousse la date admise de l'utilisation des premières parures chez l'homme, mais elle remet aussi en question leur origine qui devient africaine et non plus européenne ni proche-orientale. Elle traduit enfin un niveau d'évolution des premiers habitants du Maghreb qui dépasse ce que l'on supposait.

Grotte de Taforalt, Maroc

La page Wikipédia consacrée au faciès Ibéromaurusien fait remonter les racines de la culture ibéromaurusienne du Maghreb aux cultures de l'âge solutréen en Espagne (-22 000 à - 17 500 ans), d'où les Ibéromaurusiens auraient tiré leur outillage microlithique. Cela devient peu probable si l'on considère les dernières découvertes en 2007 de parures de coquillage à Taforalt, datées de 82 000 ans. Il se pourrait même que les influences se soient produites dans un sens inverse, depuis l'Afrique du Nord vers la péninsule ibérique.

À ce sujet, confortant l'idée d'une origine de l'homme moderne chez les Berbères, lire l'article Naissance de la préhistoire berbère.

La paléoanthropologie se penche sur les origines de l'humanité. Elle vise à comprendre où et quand les premiers Home sapiens sont apparus. L'homme moderne est défini par ses capacités cognitives. C'est à dire son langage, son intelligence, sa mémoire, ses facultés d'apprentissage comme l'utilisation de symboles sous forme de parures.

La présence d'un profile d'homme moderne très tôt dans l'histoire au Maroc, il y a 82 000 ans, replace l'Afrique au centre de l'évolution. Les ancêtres des berbères ont très probablement été à l'origine, au moins en partie, de l'arrivée en Europe des hommes modernes 42 000 ans plus tard.

On peut en conclure que, au cours du Paléolithique moyen, les hommes modernes d'Afrique du Nord avaient plus de 40 000 ans d'avance sur les néandertaliens qui peuplaient alors le sud de l'Europe.


Sources

1 - Découverte de parures parmi les plus anciennes au monde - CNRS, 6 juin 2007

2 - Paléolithique supérieur - wikipedia.org

Crédit photos

- Parure de coquillages, Grotte de Taforalt, Maroc. CNRS

- Grotte de Taforalt, Maroc. huffpostmaghreb.com

L'art ancestral des tapis berbères en laine

Tapis berbère Beni OuarainDésormais, lorsque vous achèterez une parure de coquillages au Maroc, comme on en trouve beaucoup à Marrakech, Essaouira ou Safi chez les Berbères, vous allez acquérir un vestige véritablement traditionnel dont l'histoire a plus de 80 000 ans au Maroc.

Les Berbères portent en eux un héritage vieux de plusieurs millénaires, dont l'artisanat est le porte-drapeau.

La taille de la pierre au cours du paléolithique comme le travail de la laine plus tard sont des vestiges de l'histoire des Berbères. Ils ont conservé leurs particularités transmises de génération en génération.

Les tapis berbères nous ramènent presque aux origines de l'homme moderne au Maroc. Le travail de la laine apparaitra au cours de la période du néolithique, avec la domestication des ovins. Les vêtements et tapis en laine vont peu à peu remplacer l'usage systématique des peaux. Si le cuir va rester au cœur des traditions berbères, il sera accompagné par l'usage de la laine. Le tapis berbère Beni Ouarain est l'un des plus illustres représentants de cette tradition du tissage des tapis en laine chez les Berbères.

Cette intrusion dans l'histoire des peuples du Maghreb nous offre une fois de plus l'occasion d'apprécier la richesse de l'histoire du Maroc. Cette richesse rejaillit sur l'artisanat berbère et lui ouvre les portes du monde. Avec un passé si prestigieux, ce n'est pas étonnant d'observer le succès des tapis Beni Ouarain, fièrement rattachés à leurs origines berbères. Leur caractère authentique ne les rattache pas seulement aux tapis berbères du Maroc, mais aussi à une vieille tradition dont les Berbères ne se sont jamais détachés.

Artisanat du Sud - Tapis Beni Ouarain

www.artisanat-du-sud.com

www.tapis-beni-ouarain.com

Derniers articles postés sur le thème Décoration. Suivre le flux Atom des articles.

Pour toute demande d'informations, contactez-nous.