Les antiques chars berbères au Maroc

Le Maroc est traversé du nord au sud par l'immense chaine montagneuse du massif de l'Atlas. Le plus haut sommet est le Djebel Toubkal, dans le Haut-Atlas marocain, qui atteint 4167 mètres d'altitude, visible depuis Marrakech en regardant vers le sud.

Au delà s'étend le massif de l'Anti-Atlas, d'est en ouest, dernier rempart face au désert du Sahara. Du Maroc à l'Algérie et à la Tunisie, l’immense chaine de l'Atlas couvre une grande partie du Maghreb. Cet ensemble géographique est la terre d'élection des Berbères depuis l'antiquité.

Cliquer sur l'image ci-dessous pour l'agrandir.

Massif de l'Atlas, Maroc

Le peuple berbère n'a pas ou peu laissé de traces écrites de son histoire. Dès lors, l'histoire des Berbères est restée fort mal connue, avant que des découvertes archéologiques ne lèvent un peu le voile sur ce passé remontant à l'antiquité.

Sources écrites de l'histoire des Berbères

Peu de sources historiques mentionnent les Berbères. Hérodote, 484 - 425 av. J.C., est l'un des historiens les plus prolixes au sujet des Berbères, bien qu'il ne les évoque que de manière épisodique.

Et lorsque Hérodote décrit les peuples vivant à l'ouest du Nil égyptien, on est en droit de se demander si son récit n'est pas sorti de contes imaginaires. Il parle en effet de guerriers courageux montés sur des chars tirés par des chevaux ... Les récits d'Hérodote ont pu paraitre peu crédibles, à mi-chemin entre l'histoire et la légende.

Si les Berbères ne nous ont pas légué de livres d'histoire, ils ont cependant écrit leur histoire dans la pierre. Les nombreuses peintures rupestres découvertes à l'ouest du Sahara attestent d'une présence humaine très tôt dans l'histoire.

Massif de l'Anti-Atlas, Maroc

Le massif de l'Anti-Atlas au Maroc (ci-dessus), tout comme ceux du Hoggar et du Tassili en Algérie, révèlent une civilisation avancée grâce à l'art rupestre antique. Des chars à roues tirés par des chevaux ornent les parois des grottes et des falaises, confirmant ainsi les récits anciens d'Hérodote. Ces peintures remonteraient au deuxième millénaire avant notre ère.

Comme le rappelle Gabriel Camps (1927 - 2002), préhistorien, spécialiste de l'histoire des Berbères, les Berbères ont été des conducteurs de chars, bien avant de devenir des cavaliers émérites. (1)

Il cite les bulletins relatant les victoires du pharaon Ramsès III, qui a régné de 1186 à 1154 avant J.C. en Égypte, où il est question des Mashaouash et de leurs chars attelés à des chevaux.

Les Mashaouash sont des Berbères de la civilisation libyque de Cyrénaïque, voisine de la civilisation égyptienne antique au XIIIè siècle avant notre ère.

Art rupestre, charsGabriel Camps s'appuie aussi sur les textes d'Hérodote pour révéler l'étendue des peuples berbères utilisant des chars tirés par des chevaux dans l'antiquité.

Cliquer sur l'image ci-contre pour l'agrandir.

Les Garamantes, des Berbères installés dans le sud de la Libye actuelle au 1er millénaire avant notre ère, montaient des chars à quatre chevaux. D'autres peuples berbères sont cités par Hérodote, utilisant ces chars, comme les Auses des rivages du lac Tritonis ou encore les Zauèkes du Sahel tunisien, étonnants, dont les chars de combat attelés aux chevaux étaient conduits par les femmes.

Les peintures rupestres témoignent de l'histoire des Berbères

En fait, il s'avère que tous les peuples berbères montaient des chars tirés par des chevaux. Ils ont laissé leur témoignage partout où cela était possible, à savoir sur la pierre, par des peintures rupestres représentant des chars.

La carte suivante, tirée d'une publication de Yves & Christine Gauthier, spécialiste en art rupestre et monuments funéraires, illustrent la répartition des sites de peintures rupestres montrant des chars à travers le Sahara.

Chaque point vert symbolise l'emplacement d'un site d'art rupestre. On constate que des chars attelés ont été peints sur la pierre sur pratiquement la moitié du continent africain au cours de l'antiquité. Cet art rupestre s'étend du nord du Soudan aux rivages de l'atlantique sur plus de 4000 km.

Cliquer sur l'image ci-dessous pour l'agrandir.

Chars rupestres, Sahara

C'est ainsi que ces peintures se retrouvent aussi dans tous les massifs bordant l'Atlas, au Tassili, dans le Hoggar algérien et sur les falaises de l'Anti-Atlas au Maroc.

Les peintures rupestres du sud marocain ont fait l'objet d'une publication de Alain Rodrigue, préhistorien, spécialiste du Maroc. (2)

Alain Rodrigue dévoile la richesse des peintures rupestres de Taouz, un village ancien dans la province de Errachidia, à l'ouest de l'Anti-Atlas au Maroc.

On découvre alors la variété des formes des chars, leur structure et la façon dont les hommes se positionnaient sur ces chars pour les conduire.

Ce ne sont pas moins de 9 types différents de chars qui ont été identifiés sur les peintures rupestres de Djebel Aoufilal (Taouz, Maroc).

Dans une publication scientifique de Yves & Christine Gauthier (3), on découvre que plus de 1200 peintures rupestres du Sahara montrent des chars rupestres dans tous les massifs à l'ouest du Ténéré et jusque sur les cotes de l'atlantique.

Les chars berbères de l'antiquité ne sont donc plus une légende, mais ont fait leur entrée au panthéon de l'histoire, révélant une fois de plus l'étonnante histoire des Berbères depuis l'antiquité.

À suivre ...

Articles connexes:

Pour aller plus loin, l'article Le berceau africain des Berbères propose une ballade au cœur de l'Atlas, terre d'origine des Berbères.

Un autre article traite du fameux lac Tritonis, Sahara, un réseau fluvial digne de l'Amazonie, vous permettant de localiser, d'après les recherches récentes, ce lac de l'antiquité au bord duquel aurait régné la déesse berbère Athena, celle-là même qui allait fonder Athènes en Grèce.

Sources

1 - Chars (art rupestre) - Camps, Gabriel (2012), in Encyclopédie berbère, 12 | Capsa – Cheval [En ligne]

2 - Les chars gravés du Jbel Aoufilal (Taouz, Maroc) - Rodrigue, Alain (2008), Almogaren XXXIX (Institutum Canarium), Wien, 7-17

3 - Des chars et des Tifinagh : étude aréale et corrélations, researchgate.net - Yves & Christine Gauthier (2011)


Crédit photos

- Carte du massif de l'Atlas modifiée. Via commons.wikimedia.org, Domaine public.

- Anti-Atlas. Via commons.wikimedia.org, Licence GFDL.

- Peinture rupestre. encyclopedieberbere.revues.org.

- Carte des peinture rupestre. researchgate.net, Des chars et des Tifinagh : étude aréale et corrélations, Yves & Christine Gauthier, publication du 01/2011.

Artisanat du Sud - Tapis Beni Ouarain

www.artisanat-du-sud.com

www.tapis-beni-ouarain.com

Derniers articles postés sur le thème Décoration. Suivre le flux Atom des articles.

Pour toute demande d'informations, contactez-nous.